Vous voulez changer de vie ?
Z'aimez le contact ? Z'êtes fort en cuisine ?
Saint-Léger, village délicieux de 60 habitants, situé au bout du bout du monde, vous accueille.
http://www.stleger.info/les72StLeger/region7/06.htm

 

 

reportage sur TF1 le 13 mars 2012 : http://videos.tf1.fr/jt-13h/belle-auberge-cherche-repreneur-7056476.html

contact : leger.mairie@packsurfwifi.com

 

 C'est bon !

Un couple de jeunes mariés professionnels de l'hôtellerie a été trouvé. Le bail a été signé et l'auberge a été réouverte en avril 2012.  Désormais, la municipalité recherche un maraîcher pour cultiver les terres de St Léger.

 

reportage sur TF1 le 18 mai 2012 : http://videos.tf1.fr/jt-13h/l-auberge-de-saint-leger-a-enfin-trouve-preneur-7256528.html

 

 

 

L'AUBERGE COMMUNALE DU COUSTET

 

 

Extrait du Bulletin Municipal d'Avril 2012 :

"Au revoir
Après 17 ans à la tête de l'auberge communale du Coustet, après 17 ans de secrétaire de Mairie, Jean-Louis et Adéla ont décidé d'arrêter et de prendre une retraite bien méritée. Après plusieurs hésitations, ils ont quitté Saint-Léger courant mars pour aller chercher un point de chute à Rochefort, vieux rêve de Jean-Louis, ancien marin.
A tous deux, avec nos remerciements pour leur présence et leurs actions en faveur du village pendant dix-sept ans, nous souhaitons une longue et heureuse retraite et espérons que la valise offerte à Adéla leur servira à revenir nous voir souvent."

 


 

"A l'annonce par Jean-Louis et Adéla de leur arrêt de la gérance au 31 décembre 2011, le Conseil Municipal avait décidé de neutraliser la période hivernale et de chercher des repreneurs pour le printemps. Après un premier article dans "Pays" puis dans "Nice Matin", nous eûmes de nombreuses visites et avions sélectionné un jeune couple qui, après réflexion, n'a pas cru pouvoir donner suite à nos propositions. Il nous fallait donc recommencer à zéro... Nouvel article dans "Nice Matin".
Merci à M. Depresle, journaliste, correspondant local. Un reportage aux 13 heures de TF1, grâce au journaliste Vincent Capus et son caméraman, montrait le village, l'auberge et les habitants. D'un coup nous avons vécu quelques jours de folies, les téléphones n'ont pas cessé de sonner pendant plus de 48 heures ou d'enregistrer les messages, l'ordinateur de la mairie croulait sous les mails sans parler du courrier, plus de 200 demandes au moins émanant des quatre coins de la France, de la Réunion, d'Ecosse…
Hésitant à demander à des personnes habitant loin de venir nous voir à Saint-Léger, nous avons dans les appels locaux sélectionné plusieurs couples que nous avons reçu plusieurs fois. Puis la commission du Conseil Municipal chargée de sélectionner les nouveaux gérants a arrêté son choix et a autorisé le maire à signer le bail de location gérance libre, en date du 27 mars 2012 à M. THIOME Yoann.
M. et Mme THIOME sont en train d'emménager dans les locaux et de faire tout le dossier administratif nécessaire. L'ouverture se fera au 1er mai. Une manifestation conviviale sera organisée avec eux, le Comité des Fêtes et la commune le dimanche 20 mai à midi. L'apéritif sera offert par la commune. Pour déjeuner, il faudra s'inscrire avant le 15 mai auprès de Yoann ou Aušra THIOME à qui nous avons demandé d'écrire quelques lignes pour se présenter.
En attendant nous leur souhaitons la bienvenue au village et les assurons que le Conseil Municipal est à leur écoute pour faciliter leur installation :

"Après avoir étudié plus de 200 candidatures pour la reprise de l'auberge communale "Le Coustet", le Conseil municipal de Saint Léger nous a fait l'honneur de nous en confier la gérance.
Mon épouse, Aušra, originaire de Marijampole (Lituanie), comme moi-même Yoann (Grassois de naissance), nous nous sommes, pendant dix années, aguerris au métier de la restauration.
Aimant la vie rurale pour en être issus, appréciant la région pour avoir vécu pendant trois ans à Valberg, le village de Saint Léger nous a naturellement plu.
Notre challenge : contribuer à la re-dynamisation du village et à sa renommée.
Vous accueillir pour un bon moment autour d'un repas mitonné, d'un verre entre amis, ou bien d'une partie de cartes ou encore pour un week-end de détente, serait pour nous un honneur et un grand plaisir."

 

Drôle de concours de circonstances !

 

 

 

 

http://www.stleger.info