l n'y a pas que les aint éger qui se rassemblent

 

 

lI y a la famille des "Léger", qui essaie de retrouver de par le monde tous ceux dont le nom de famille est "Léger".


 

Il y a la famille des "de Saint Léger", qui a fêté son millénaire dans la ville d'Eu, en Normandie, le 13 mai 2000.

Ses armes sont "d'azur fretté d'argent au chef d'or" (début du XIIIe)
Supports : deux griffons d'or, les ailes élevées
Cimier : un griffon or passant surmontant la couronne de pair
Devises : "Haut et Bon" et "Fidelis et Firma"

La famille est originaire de France, de St Léger en Yvelines (78), et des villages de St Léger des Aubées (28), dans la Beauce, de St Léger des Bois (49), et de St Léger aux Bois (76), du comté d'Eu en Normandie.
La branche de St Léger aux Bois s'est éteinte au XVe siècle dans les familles de Bailleul puis de Mailly-Haucourt ; son dernier représentant fut le Maréchal de Mailly, duc d'Haucourt. En 1794, il fut guillotiné et son château de St Léger incendié.

la famille "de Saint-Léger" - les différentes branches

Voir une photo de groupe de la famille des "de Saint Léger", devant le château d'Eu, lors des retrouvailles
Lire le discours du maire de la ville d'Eu, à l’occasion du Rassemblement du 13 mai 2000
Découvrir un millénaire d'histoire de la famille "de Saint Léger", originaire de St Léger en Yvelines

Pour en savoir plus, cliquez ici :

 


 
 

 
Le groupement des communes
aux noms burlesques
 

"Tout a commencé en 2003 à Mingesèbes (mange-oignon en occitan), hameau de Saint Lys (31 Haute Garonne). L'idée a germé dans la tête du maire de la bastide de Saint Lys, nichée dans la Sud-Ouest. Pourquoi ne pas se servir de la truculence des noms des petites communes et de les associer à la saveur de leurs produits du terroir ? Patrick Lasseube a ainsi inventé de toutes pièces un événement qui n'existait pas en France, la rencontre de communes aux noms burlesques. Un rassemblement itinérant avec à chaque fois une nouvelle commune organisatrice. C'est alors que naît l'association nationale des communes aux noms burlesques ! Le premier rassemblement, composé alors de 9 communes adhérentes, a eu lieu sous la halle saint-lysienne, attirant évidemment de nombreux journalistes piqués de curiosité pour cette initiative insolite.


En 2004, c'est le village de Beaufou en Vendée (85) qui accueille ce groupement intercommunal très chantant. A chaque rendez-vous, c'est la même volonté de donner un nouvel élan au tourisme qui anime tous ces élus. Autour du grand marché gourmand et de ses 14 délégations, la troussepinette et les mogettes ont eu un succès fou : 10 000 visiteurs sur deux jours. Le burlesque, c'est contagieux !

En 2005, dans le Lot-et-Garonne (47), Cocumont fait la belle. En bons vivants et promoteurs de leur patrimoine, 20 élus ont répondu présents. Petit à petit, l'oiseau fait son nid.

En 2006, les Arnacois d'Arnac-la-Poste en Haute-Vienne (87) ont acclamé à bras ouverts 25 maires venus apporter leur joyeuse bonne humeur. Ces derniers ont pu découvrir de très beaux élevages de bovins limousins. 15 000 personnes sont venues prendre le pouls de ce rassemblement qui fleure bon la ruralité et la promotion de la campagne.


Cette année, c'est Clochemerle, dans le Beaujolais, qui jouera le jeu en organisant les 5e rencontres nationales. Aujourd'hui, pas moins de 32 communes ont pris le parti de rire de leur nom, de défendre leur image et de faire partager leurs histoires à toutes les générations. Comme au coin du feu... On ne peut que s'en réjouir !"

printemps 2007 - Mairie de Saint Lys 31470

Les prochaines rencontres :

  • 2008 : Vatan (36 Indre)
  • 2009 : Bouzillé (49 Maine et Loire)
  • 2010 : Cassaniouze (15 Cantal)
  • 2011 : Corps-Nuds (35 Ille et Vilaine) - les 2 et 3 juillet
  • 2012 : Andouillé (53 Mayenne) - les 7 et 8 juillet - vidéo
  • 2013 : Vinsobres (26 Drôme) - les 6 et 7 juillet
  • 2014 : Beaufou (85 Vendée) - les 19 et 20 juillet
  • 2015 : Le Quiou (22 Côtes d'Armor) - les 11 et 12 juillet

Saint Léger - Saint Lys : les seins légers rejoignent les seins lisses !

Lors de l'AG 2009 de l'asso des St Léger est décidée notre adhésion à l'asso des communes aux noms burlesques.
Tristan Imbert présente l'asso et l'ouvrage en cours d'édition, où 2 pages seront consacrées à la nôtre. L'assemblée décide d'adhérer, pour une cotisation de 40 l'an, et d'être présente chaque année, autant que faire se peut, à l'AG.
L'AG 2014 de l'asso des St Léger, à une très forte majorité, décide de se retirer et ne plus adhérer à cette association.

 

pour en savoir plus
2008 - notre reporter revient de Vatan
2009 - un livre est édité
2009 - nous sommes Bouzillé
2010 - Cassaniouze (Cantal)
2011 - Corps-Nuds (Ille et Vilaine)
2013 - Vinsobres (Drôme)
reportage de TF1
2014 - Beaufou (Vendée)
article du Figaro

visitez leur site

http://www.communes-aux-noms-burlesques.fr
http://www.communes-aux-noms-burlesques.fr

 

 

Il existe bien d'autres associations de communes : les Saint Laurent, les Saint Aubin, les Saint Georges… Nous voudrions ici laisser la place à ces associations qui déjà existent et sont - forcément - devenues amies.
Qu'elles n'hésitent pas à nous donner de leurs nouvelles (coordonnées / prochaines rencontres…)
Le courrier, électronique, suivra.

 

 

 
 

L'Association des St Laurent de France


saint Laurent
St Laurent d'Agny (69) 

 

 

Saviez-vous qu'il existait en France 98 villes ou villages portant le nom de St Laurent ?
C'est en août 1991, à l'initiative du village de St Laurent de Cerdans (66), qu'eut lieu le premier rassemblement.
35 St Laurent de toute la France y participèrent. Ces deux jours de rencontre, de fête et d'amitié furent tellement appréciés qu'il fut décidé de reconduire cette manifestation tous les deux ans.


Une association "Villes de St Laurent" fut créée à l'occasion du premier rassemblement. Sa gestion était assurée par le St Laurent qui organisait le rassemblement.
Devant la difficulté de mener de front la gestion de l'association et l'organisation du rassemblement, il fut décidé de créer "l'Association Nationale des St Laurent de France", gérée par un bureau national.
Ses statuts (loi 1901) furent déposés en 1998 à la sous-préfecture de Céret (66).

Les rencontres :

  • 1991 : 1er Rassembl. à St Laurent de Cerdans (66) / 1 200 h
  • 1992 : 1re AG à St Laurent de Mure (69) / 4 850 h
  • 1993 : 2e Rassembl. à St Laurent du Maroni (97) / 5 100 h
  • 1994 : 3e Rassembl. à St Laurent-Blangy (62) / 5 300 h
  • 1995 : 2e AG à St Laurent en Bretagne (64) / 349 h
  • 1996 : 4e Rassembl. à St Laurent de Chamousset (69) / 1 550 h
  • 1997 : 3e AG à St Laurent en Creuse (23) / 478 h
  • 1998 : 5e Rassembl. à St Laurent des Autels (49) / 1 510 h
  • 1999 : 4e AG à St Laurent de Cognac (16) / 726 h
  • 2000 : 6e Rassembl. à St Laurent-Nouan (41) / 3 750 h
  • 2001 : 5e AG à St Laurent des Hommes (24) / 903 h
  • 2002 : 6e AG à St Laurent de Gosse (40) / 486 h
  • 2003 : 7e Rassembl. à St Laurent de Mure (69) / 4 850 h
  • 2004 : 7e AG à St Laurent (74) / 610 h
  • 2005 : 8e Rassembl. à St Laurent du Var (06) / 27 000 h
  • 2006 : 8e AG à St Laurent de Cuves (50) / 480 h
  • 2007 : 9e Rassembl. à St Laurent des Vignes (24) / 730 h
  • 2008 : 9e AG à St Laurent du Mottay (49) / 702 h
  • 2009 : 10e Rassembl. à St Laurent en Brionnais (71) / 422 h

 

Allez visiter leur site en cliquant ici :

 

 

D'autres renseignements ici :


St Laurent de Chamousset (69)

 

 

St Laurent du Var (06)

 

 

 

 

 
 

L'Amicale des St Aubin

 
le logo de l'Amicale

 

 

Dans le milieu des années 80, une idée germe en Normandie pour permettre la réalisation d'un super jumelage entre toutes les communes de France dont la particularité est le nom commençant par St Aubin.
En France 74 communes ont adopté ce patronyme. Trois communes Aubin doivent être également mentionnées.

L'idée fait son chemin et, en 1990, une équipe audacieuse et dynamique sous la houlette de M.Elie Marty, maire de Saint-Aubin de Caledech (24) et de Pascal Marty, président du comité des fêtes, réalisera ce rassemblement dans cette petite commune située au sud-ouest de la Dordogne.

Une trentaine de villages participent à cette première qui ne va pas rester sans lendemain. En effet, une association est créée en novembre de la même année. Durant l’assemblée constituante qui se déroulera au Palais Bourbon à Paris, on adopte le principe d’un rassemblement annuel organisé à tour de rôle par les communes candidates.

Depuis, les manifestations se succèdent sans interruption, et l’amicale regroupe maintenant non seulement des villages français mais également 2 villages suisses, et 1 village belge.

Les rencontres :

  • 1990 : 1er Rassemblement à St Aubin de Cadelech (24)
    1990 : AG de l'amicale créée à l'Assemblée Nationale à Paris
  • 1991 : Rassemblement à St Aubin sur Loire (71)
    1991 : AG de l'amicale à St Aubin des Préaux (50)
  • 1992 : Rassemblement à St Aubin de Scellon (27)
    1992 : AG de l'amicale à St Aubin le Monial (03)
  • 1993 : Rassemblement à St Aubin le Cloud (79)
    1993 : AG de l'amicale à St Aubin sur Mer (76)
  • 1994 : Rassemblement à St Aubin (39)
    1994 : AG de l'amicale à St Aubin de Cretot (76)
  • 1995 : Rassemblement à St Aubin des Landes (35)
    1995 : AG de l'amicale à St Aubin le Dépeint (37)
  • 1996 : Rassemblement à St Aubin les Elbeuf (76)
    1996 : AG de l'amicale à St Aubin la Plaine (85)
  • 1997 : Rassemblement à St Aubin de Blaye (33)
    1997 : AG de l'amicale à St Aubin-Châteauneuf (89)
  • 1998 : Rassemblement à St Aubin des Châteaux (44)
    1998 : AG de l'amicale à St Aubin (59)
  • 1999 : Rassemblement à St Aubin en Charollais (71)
    1999 : AG de l'amicale à St Aubin du Thenney (27)
  • 2000 : Rassemblement à St Aubin du Cormier (35)
    2000 : AG de l'amicale à St Aubin (21)
  • 2001 : Rassemblement à St Aubin de Florennes (Belgique)
    2001 : AG de l'amicale à St Aubin d'Appenai (61)
  • 2002 : Rassemblement à St Aubin en Chalosse (40)
    2002 : AG de l'amicale à St Aubin du Pavoil (49)
  • 2003 : Rassemblement à St Aubin des Bois (28)
    2003 : AG de l'amicale à St Aubin du Pavail (35)
  • 2004 : Rassemblement à St Aubin de Plumelec (56)
    2004 : AG de l'amicale à
    St Aubin de Cadelech (24)
  • 2005 : Rassemblement à St Aubin Château-Neuf (89)
    2005 : AG de l'amicale à
    St Aubin-Sauges (Suisse)
  • 2006 : Rassemblement à St Aubin du Thenney (27)
    2006 : AG de l'amicale à St Aubin le Cloud (79)
  • 2007 : Rassemblement à St Aubin le Monial (03)
    2007 : AG à St Aubin du Cormier (35)
  • 2008 : Rassemblement à St Aubin des Landes (35)
    VIDEO DE TF1 ICI

    2008 : AG à
    St Aubin en Chalosse (40)
  • 2009 : Rassemblement à St Aubin de Cadelech (24)
    2009 : AG à St Aubin des Châteaux (44)
  • 2010 : Rassemblement à St Aubin (39)
  • 2011 : AG à St Aubin de Blaye (33)
  • 2012 : Rassemblement à St Aubin sur Gaillon (27)
    2012 : AG à à
    St Aubin le Monial (03)
  • 2013 : AG à St Aubin de Scellon (27)
  • 2014 : AG à St Aubin de Plumelec (56)

2006 - Ouverture du Rassemblement des St Aubin à St Aubin du Thenney (27)

de gauche à droite : Marc Vampa / Didier Malcava et Guy Paris, conseillers généraux des cantons de Beaumesnil, Broglie et Thiberville / Pierre Espaldet, président de la CC du canton de Thiberville et vice-président de l'amicale des St Aubin / Pascal Marty, président de l'amicale des St Aubin / Claude Rosey, président de l'organisation à St Aubin du Thenney / Philippe Carré et l'adjointe au maire de St Aubin Château-Neuf (89) organisateurs en 2005 / Nadia Nadaud, maire de St Aubin du Thenney (27) et, au premier plan, Hervé Morin, député de l'Eure et actuel président du groupe UDF à l'assemblée nationale

 

 

Partez à la découverte de l'Amicale en cliquant :

St Aubin les Elbeuf (76)

Vous y lirez la liste des communes.
St Aubin les Elbeuf est le plus important en terme de population.

http://www.st-aubin.ch

 http://staubin.free.fr/

http://www.saint-aubin.fr/

http://www.saint-aubin-sauges.ch

 

 

 

 

 

 
 

L'Association des St Georges de France

 
Georgie Lou Courage,
la mascotte du 17e Rassemblement
St Georges les Bains (07)

 

 

Les Rassemblements des St Georges de France ont pour objet de réunir une fois l'an toutes les communes portant le nom de St Georges, et il y en a 79 en France. À l'origine de cette idée, Claude Debeda, maire de St Georges sur la Prée (Cher).
Ce rassemblement annuel est un moment de convivialité, d'amitié, de découverte des gens et de leurs régions. À chaque édition, le rassemblement a lieu dans une commune différente. La 1re commune à recevoir les St Georges fut St Georges sur la Prée, le 12 Juin 1988. En 1989, l'association des St Georges de France verra le jour.
Chaque année, une clé est remise par la ville qui organise le rassemblement à celle qui organisera le suivant.

Les rassemblements :

  • 1988 : St Georges sur la Prée (Cher)
  • 1989 : St Georges de Rouelley (Manche)
  • 1990 : St Georges de Reneins (Rhône)
  • 1991 : St Georges de Montaigu (Vendée)
  • 1992 : St Georges des Groseillers (Orne)
  • 1993 : St Georges sur Cher (Loir et Cher)
  • 1994 : St Georges des Gardes (Maine et Loire)
  • 1995 : St Georges en Couzan (Loire)
  • 1996 : St Georges les Baillargeaux (Vienne)
  • 1997 : St Georges d'Espéranche (Isère)
  • 1998 : St Georges sur Layon (Maine et Loire)
  • 1999 : St Georges d'Orques (Hérault)
  • 2000 : St Georges de Reintembault (Ille et Vilaine)
  • 2001 : St Georges de Lévéjac (Lozère)
  • 2002 : St Georges du Vièvre et St Georges du Mesnil (Eure)
  • 2003 : St Georges d'Oyapock (Guyane)
  • 2004 : St Georges les Bains (Ardèche)
  • 2005 : St Georges sur Eure (Eure et Loir)
  • 2006 : St Georges de Mons (Puy de Dôme)
  • 2007 : St Georges sur Erve et St Georges le Fléchard (Mayenne)
  • 2008 : St Georges (Lot et Garonne)
  • 2009 : St Georges Lagricol (Haute Loire)
  • 2010 : St Georges sur Arnon (Indre)
  • 2011 : St Georges de Montclar (Dordogne)

St Georges des Sept Voies (49)
Extrait du Courrier de l'Ouest du 28 août 2003 :

Les St Georges ont découvert la Guyane

Chaque année, l'association des St Georges de France organise un voyage destiné à réunir des habitants de communes portant ce nom. Cette année, le rendez-vous était fixé en Guyane, à St Georges de l'Oyapock.
Voilà, ils sont de retour, les St Georgeois, sans doute un peu fatigués, mais tous bien contents de l'accueil qu'ils ont reçu des Guyanais, avec dans la tête, plein de souvenirs et les photos de nouveaux amis...
... Ces aventures en valaient la peine, vu l'accueil qui leur a été réservé. Le voyage s'est poursuivi par un échange avec les habitants, des cultures et des traditions, par le biais de leur fête locale.

2006 - Rassemblement des St Georges à St Georges de Mons (63)
le stand de St Georges d'Oléron (17) où le Pineau des Charentes est à l'honneur
!
 

 

Pour en savoir plus :

 


St Georges de Lévéjac (48)
Cliquez sur "Fête des St Georges"
 

 

 

 

 

 
 

Les Saint Médard de France
 

 

C'est grâce à M. Perrussel, de Saint Médard sur Ille (35), qui rencontra en 1994 tous les maires des villes portant le nom de Saint Médard, qu'est née la Confrérie des Saint Médard de France.
La première réunion eu lieu à Saint Médard de Mussidan (24), en 1995.
Un an plus tard était créé le 1er bureau en présence des 14 premières communes adhérentes. L'emblème est évidemment le parapluie !

Le 1er Rassemblement et la naissance de la Confrérie des Saint Médard de France eurent lieu à Saint Médard en Jalles (33) en 1997.
Ont suivi :

  • 1998 : Saint Médard de Mussidan (24)
  • 1999 : Saint Médard des Prés (85)
  • 2000 : Saint Médard d'Eyrans (33)

Rigolo !

Un Saint Barnabé parmi les Saint Médard !!

 

Cette année-là a été invitée la seule commune se nommant Saint Barnabé que l'on retrouve dans le dicton :

"Quand il pleut à la Saint Médard (8 juin),
Il pleut quarante jours plus tard,
Sauf si Saint Barnabé (11 juin)
Lui coupe l'herbe sous les pieds !"

et qui depuis à adhéré aux Saint Médard de France. A cette occasion a été réalisé un parapluie géant de 8 m de diamètre et 5 m de haut, qui figure au Livre des Records du Monde.

25 communes en France portent le nom de Saint Médard.
Pour en savoir plus et voir la carte
 

 

 

 

 

 
L'Association des Dompierre de France

 

"Tout a commencé un matin de l'automne 1992…
Avec mon épouse et Jean Patrick Courtois, alors maire de Dompierre les Ormes (71), nous avons sillonné les routes de France pour visiter les 23 communes dénommées "DOMPIERRE", toutes situées au nord d'une ligne Bordeaux-Clermont Ferrand-Genève.


Nous avons alors rencontré Dompierrois et Dompierrais et, de là, est née l'association des Dompierre de France.
L'étymologie de DOMPIERRE est Saint Pierre, ce qui n'exclut pas que, dans certaines contrées, marquées par le culte celtique des pierres, le nom du saint ait été substitué à la pierre minérale.
Le nom de DOMPIERRE a souvent été donné à une abbaye ou un prieuré. On peut constater que les DOMPIERRE sont souvent implantés près d'un cours d'eau ou d'un étang (pour actionner des moulins), à proximité de filons de fer (fabrication d'outils agraires), près d'une forêt (bois de chauffage) et dans les bassins miniers (alimentation des forges).
Au fil des années passées et des rencontres, quelques Dompierroises et Dompierrois ont décidé de réaliser un documentaire des "Dompierre…s d'hier et d'aujourd'hui". De mémoires en archives, après y avoir consacré beaucoup de temps, sous la houlette de Marie Besson, Dompierre les Ormes, est né : "Il était une fois … Dompierre…s"
Dompierrement vôtre."
Jean Prost, président-fondateur de l'association des Dompierre de France

Source : http://dompierredefrance.free.fr/

 

 

le blason de la commune de Dompierre sur Bresbre

 Pour en savoir plus (rencontres, photos, hymnes)  

 

 

 

 
 

L'association des Sainte Foy de France
 

 

Les premiers statuts ont été adoptés par l'assemblée constitutive du 1er août 1998 réunie à Sainte Foy la Grande (Gironde) puis modifiés par l'assemblée générale extraordinaire du 1er septembre 2001 à Sainte Foy (Landes).


les 17 communes "Sainte Foy" répertoriées en France

L'association a pour buts de :

  • accroître la notoriété à toutes les communes portant le patronyme de "Sainte Foy"
  • aider au maintien des activités en milieu rural, et à la solidarité entre les communes
  • accompagner les initiatives locales en concordance avec les objectifs de l'association
  • favoriser la convivialité entre "cousins"
  • promouvoir les échanges sociaux, économiques, touristiques, culturels et sportifs.

 

Foy, fille d'un riche patricien romain, naquit vers l'an 290 sous le règne de l'empereur Dioclétien. Enseignée en cachette par sa nourrice, elle épouse très tôt la foi chrétienne et sera confrontée à la colère de ses parents et surtout à la cruauté du proconsul de Guyenne Dacien.
Ce dernier, exaspéré par le refus obstiné de la jeune fille à tout reniement, ordonne d'atroces tortures par le feu puis sa décapitation alors qu'elle n'a que 13 ans. 
Dès lors, de très nombreux miracles en son nom se succèdent et Foy sera béatifiée puis vénérée par beaucoup.
Quelque 500 ans plus tard, le frère Arosnide, venu de Conques comme simple pèlerin, réussit à se faire admettre parmi les frères de la communauté de Sainte Foy en Agen, puis subtilise les ossements de la sainte pour les ramener et les exposer dans l'abbaye mère.
Autour de ces précieuses reliques un pèlerinage actif s'organise et, la prospérité aidant, Conques essaime, créant de nombreuses dépendances puis paroisses et communes dans l'hexagone et bien au-delà puisque l'on connaît de nombreux Santa Fé dans le monde et même au Canada où la ville de Sainte Foy a tout récemment fusionné avec la ville de Québec.

Source : http://www.saintefoydefrance.org

 

Les rencontres annuelles :

  • 1998 : Sainte Foy la Grande (33)
  • 1999 : Sainte Foy (71)
  • 2000 : Sainte Foy l’Argentière (69)
  • 2001 : Sainte Foy (40)
  • 2002 : Port Sainte Foy et Ponchapt (24)
  • 2003 : Sainte Foy Vendée (85)
  • 2004 : Sainte Foy Tarentaise (73)
  • 2005 : Sainte Foi Ariège (09)
  • 2006 : Sainte Foy de Longas (24)
  • 2007 : Sainte Foy de Longueville (76)
  • 2008 : Sainte Foy-Saint Sulplice (42)
  • 2009 : Sainte-Foy-les-Lyon (69)
  • 2010 : Sainte-Foy d'Aigrefeuille (31)
 

cliquez pour visiter le site de l'association des Sainte Foy

et aussi


Sainte Foy les Lyon


Sainte Foy en Vendée


Sainte Foy en Tarentaise


Sainte Foy la Grande

 

 

 

 

 
 

L'Association des St Romain de France

 

Parue au J.O. du 20 juin 2008, l’Association Nationale des St Romain de France est née à St Romain le Puy (Loire).
Il existe 31 "communes "St Romain" pour une population totale d'environ 36 000 habitants.

 

 

le blason de la commune de St Romain le Puy

Chaque année, un St Romain de France organise le Grand Rassemblement des villes du réseau. Cette manifestation phare de niveau national, outre la joie de se retrouver, donne l’occasion à chaque délégation de présenter ses potentialités culturelles, touristiques, sportives, gastronomiques, festives... 

  • 1re Romanaise à St Romain le Puy (Loire - 3400 habitants) les 4 et 5 juillet 2010
  • 2e Romanaise à St Romain la Virvée (Gironde - 800 habitants) les 2 et 3 juillet 2011
  • en jaune : 1 commune "St Romain"
  • en orange clair : 2 communes "St Romain"
  • en orange foncé (Saône et Loire) : 3 communes "St Romain"
  • en rouge (Rhône) : 4 communes "St Romain"
  • en noir (Loire) : 5 communes "St Romain"
 

Visitez le site de cette toute jeune association  

 

 

 
 

L'Association des St Hilaire de France

 

 

Saint Hilaire de Poitiers, évêque de Poitiers, né vers 315, mort en 367, écrivain latin chrétien, docteur de l'Église, a donné son nom à plus de 90 communes ou ex-communes en France.

L'Association des St Hilaire de France a été créée sur une idée de Michelle Ghiragossian, adjointe au maire de St Hilaire la Palud (79).

  • 2006 : 1r rassemblement à St Hilaire la Palud (Deux Sèvres)
  • 2007 : 2e rassemblement à St Hilaire en Lignières (Cher)
  • 2008 : 3e rassemblement à St Hilaire en Bourbonnais (Allier)
  • 2009 : 4e rassemblement à St Hilaire (Haute Garonne)
  • 2010 : 5e rassemblement à St Hilaire-St Mesmin (Loiret)

 

 

le blason de la commune
de St Hilaire (Haute Garonne)
1000 habitants
à 25 km au sud de Toulouse

"Après St-Hilaire 2006, St-Hilaire en Lignières 2007 et St-Hilaire en Bourbonnais en 2008, c'est la commune muretaine de St-Hilaire qui accueille les 25 et 26 juillet les St-Hilaire de France.
Né en août 2006 dans le marais poitevin, 24 communes sur les 94 recensées, comportant la référence au patronyme du premier évêque de Poitiers se sont retrouvées sur cette première édition. Ce moment d'échanges et d'ouverture a connu un tel succès que les communes présentes ont décidé de pérenniser cette initiative en prenant à tour de rôle l'organisation. Cette manifestation est aujourd'hui un événement annuel qui connaît un succès croissant, régie par l'association des St-Hilaire de France présidée par Olivier Guyot, St-Hilaire en Bourbonnais (03). Trente délégations attendues, près de 600 St-Hilairois (es), St-Hilairien (es) originaires de toute la France vont se retrouver les 25 et 26 juillet dans ce village du muretain.

André Morère, président de PIPA "par ici, par ailleurs", l'association coordinatrice de ce 4e rassemblement est optimiste : "Tout le monde est enjoué de voir l'événement exporté dans le sud. Tout est en place pour accueillir l'ensemble des délégations et partager deux jours de fête et d'échanges culturels. " L'association créée il y a deux ans, date de l'officialisation de ce rassemblement, est soutenue par la mairie et l'ensemble des collectivités : communauté d'agglomération du Muretain, le Département et la Région. Trente bénévoles, originaires de St-Hilaire et des environs, adhèrent à PIPA et préparent avec engouement ce rassemblement : "C'est beaucoup de travail et nous devons avoir une organisation quasi-professionnelle. Mais c'est un plaisir et nous sommes pressés d'en voir le résultat et d'accueillir nos convives", se réjouissait un des membres de l'association. Et niveau logement, tout est réglé, les représentants de chaque délégation sont déjà venus en repérage et ont réservé tous les hôtels, campings et gîtes des environs. Certains vont même dormir chez l'habitant.

Au total, plus de 1 500 personnes vont courir cet événement qui aura un impact direct sur les hébergeurs, les commerces et les lieux touristiques. "La commune veut faire de ce rendez-vous la promotion du patrimoine culturel, linguistique, touristique et économique de notre région, comme ce fut le cas lors des rassemblements précédents", précise José Pardillos, le maire."

Source : http://www.ladepeche.fr

Pour lire la suite

 
 

Saint Hilaire (Essonne)
Saint Hilaire du Touvet

 

 

 

 

 
 

Les Châtillon de France et d'ailleurs

 

L'association "les Châtillon de France et d'ailleurs" fut créée lors de la 1re assemblée générale au mois d'octobre 1995 à Châtillon (Hauts de Seine) dans un élan d'enthousiasme et de générosité "pour favoriser le développement et la réalisation des projets économiques, culturels, éducatifs et de loisirs entre les communes adhérentes à l'association" (article 2 des statuts).

 

Les Châtillon sont répartis sur 4 pays européens ;
en France sur 12 régions et sur 25 départements.
La population varie de 83 hab à Châtillon les Sons (02) à près de 30 000 à Châtillon (92).

Il est à noter que le Châtillon belge est l'un des 3 villages qui composent la commune de St Léger en Gaume.

L'Association des Châtillon et le Club Cycliste Châtillonnais (Châtillon sur Loire) oganisent un circuit de cyclotourisme de plusieurs centaines de kilomètres qui traverse six ou sept Châtillon dans lesquels l'accueil réservé est toujours très chaleureux.

Les rencontres :

  • 1994 : 1re rencontre, en Côte d'Or, à Châtillon sur Seine
  • 1995 : création de l'association à Châtillon, dans les Hauts de Seine.
  • 1996 : dans le Loiret, à Châtillon sur Loire
  • 1997 : dans l'Allier, à Châtillon
  • 1998 : dans l'Ain, à Châtillon sur Chalaronne
  • 1999 : dans la Drôme, à Châtillon St Jean
  • 2000 : réunion extraordinaire, dans la Nièvre, à Châtillon en Bazois
    2000 : dans le Rhône, à Châtillon d'Azergues
  • 2001 : en Seine et Marne, à Châtillon la Borde
  • 2002 : dans le Loiret, à Châtillon Coligny
Pour en savoir plus sur l'Association des Châtillon :

 le passeport des Châtillon

 

 

 

 

 
 

L'Association des St Florent de France

 

 

"Depuis St Florent des Bois, son berceau vendéen, elle n'a cessé de grandir et de se développer. Au fil des ans et des rassemblements, les St Florentais ont appris à se connaître et ont pu apprécier la richesse de chaque village. Richesse du patrimoine historique pour les uns, richesses naturelles pour les autres, mais richesse du cœur pour tous ! Car l'objectif premier de ces rencontres a toujours été de créer des liens d'amitié et de développer les échanges.
2004 s'annonce exceptionnelle : pour la 1re fois depuis sa création, les 7 St Florent de France devraient être présents à… St Florent le Jeune !
C'est effectivement notre village qui aura le grand bonheur de les accueillir les 26 et 27 juin prochains, à l'occasion de la fête de la St Florent.
C'est d'ores et déjà un week-end à retenir sur vos calendriers car ce sera avant tout la fête de tous les St Florentais ! Une fête simple et chaleureuse où chacun sera convié à partager ses différences, ses valeurs, ses expériences.
Ce sera un honneur pour nous d'organiser ce 5e rassemblement et c'est un honneur que nous souhaitons partager avec vous tous."

Lu sur

Les 7 St Florent et leur distance en km depuis St Florent le Vieil :

  • St Florent le Vieil (Maine et Loire - 0 km)
  • St Florent des Bois (Vendée - 108 km)
  • St Florent sur Niort (Deux-Sèvres - 168 km)
  • St Florent sur Cher ((Cher) - 311 km)
  • St Florent le Jeune (Loiret - 324 km)
  • St Florent sur Auzonnet (Gard - 755 km)
  • St Florent (Haute Corse - 1125 km)

 

Les rencontres :

  • 2000 : St Florent des Bois (Vendée)
  • 2001 : St Florent sur Cher (Cher)
  • 2002 : St Florent le Vieil (Maine et Loire)
  • 2003 : St Florent (Haute Corse)
  • 2004 : St Florent le Jeune (Loiret)
  • 2005 : St Florent sur Cher (Cher)
  • 2006 : St Florent (Haute Corse)
  • 2007 : St Florent des Bois (Vendée)
  • 2008 : St Florent le Vieil (Maine et Loire)
  • 2009 : St Florent le Jeune (Loiret)
  • 2010 : St Florent sur Cher (Cher)
  • 2011 : ??
  • 2012 : St Florent (Haute Corse)
  • 2013 : St Florent sur Auzonnet (Gard)
  • 2014 : St Florent des Bois (Vendée)
Pour lire la suite :

blason de St Florent le Jeune (45)
 

 

 

 

 

 
 

Les St Michel de France

 

"Un rassemblement annuel des habitants des St Michel de France est organisé. Sur l'initiative de St Michel de Volangis (Cher) en 1991, l'initiative s'est depuis pérennisée.
Le week-end du 30 et 31 août 2003 s'est déroulé dans notre commune la 13e édition de cette fête populaire. 600 participants étaient présents, représentant 15 communes portant le nom de St Michel."

Lu sur

D'un clic, vous y verrez une carte animée des 66 St Michel de France.

Les rassemblements :

  • 1991 : St Michel de Volangis (Cher)
  • 1992 : St Michel Chef Chef (Loire Atlantique)
  • 1993 : St Michel de Plélan (Côte d'Armor)
  • 1994 : St Michel (Gers)
  • 1995 : St Michel sur Savasse (Drôme)
  • 1996 : St Michel Loubejou (Lot)
  • 1997 : St Michel sur Meurthe (Vosges)
  • 1998 : St Michel l'Observatoire (Alpes de Haute Provence)
  • 1999 à 2002 : ?
  • 2003 : St Michel Chef Chef (Loire Atlantique)

 

 

 

 

 
 

Les St Julien de France
 

 

Les "St Julien" se retrouvent depuis l'an 2000.
Il semble qu'il existe 99 St Julien en France.

Les Rassemblements :

  • 2000 : St Julien de Concelles (44 Loire-Atlantique)
  • 2001 : St Julien en Champsaur (05 Hautes-Alpes)
  • 2002 : St Julien la Genête (23 La Creuse)
  • 2003 : St Julien en Beaujolais (69 Rhône)
  • 2004 : St Julien sur Garonne (31 Haute-Garonne)
  • 2005 : St Julien en Born (40 Les Landes)
Des renseignements d'un clic :


blason de la commune de St Julien en Champsaur
St Julien (Haute-Garonne)

 

 

 

Vous connaissez d'autres regroupements ?
Vous avez des informations complémentaires ?
Merci de nous contacter.

 

 

  http://www.stleger.info