iscours de M.François Gouet,
maire de la ville d'u,

à l’occasion du Rassemblement de la famille
"de Saint Leger", le samedi 13 mai 2000
 

 passage piéton allant de la place Guillaume le Conquérant
à la place St Laurent O'Toole

 

Il y a de cela 834 ans, une armée de quelque 2000 hommes, avec à leur tête 200 preux chevaliers normands voisins et alliés, était rassemblée sur les côtes de la Manche, de Eu à Saint-Valery-Sur-Somme, avec à leur tête le Duc de Normandie Guillaume qui allait bientôt mériter le surnom de "Conquérant". 

Ces guerriers se préparaient à une invasion de l’île voisine : l’Angleterre, pour y régler un différend gravissime avec le Roi Harold sur la légitimité du trône britannique.
Cette conquête n’était pas un mince objectif car peu de chefs de guerre ont réussi cette rare performance à la réalisation de laquelle, plus près de nous, ont échoué Philippe Il d’Espagne, Napoléon et Hitler.

Mais dans les veines de Guillaume coulait encore le sang de ces farouches conquérants venus des brumes du Nord : les loups des tempêtes, les vikings qui, 150 ans plus tôt, avait créé dans l’Ouest et le Sud de l’Europe et en Asie un nouvel Empire. Guillaume était le descendant direct de Rollon, fondateur de la Normandie.
Et tous ces chevaliers qui entouraient Guillaume étaient eux aussi, les descendants des vikings danois et norvégiens. Ils avaient fait souche en Normandie, avaient adopté la religion chrétienne et francisé leurs noms.

Je vous en citerai quelques uns : 

Tous ces noms sonnent familièrement à nos oreilles, n’est-ce-pas ?
Et parmi eux, deux Robert que nous retiendrons aujourd’hui : Robert, 3e Comte d’Eu, et Robert de Saint Leger. Tous deux étaient cousins et proches lieutenants de Guillaume, ses amis, ses fidèles. Tous deux allaient trouver la gloire sur le sol anglais. 

 

le château d'Eu - © http://www.normandy-tourism.org

 

Je ne vous retracerai pas l’Histoire. Elle est célèbre et notre familiale cérémonie d’aujourd’hui ne s’y prête pas. Vous savez tous fort bien que Guillaume et ses amis débarquèrent près de Penvensey Castle ; que la bataille eut lieu dans les environs de la ville d’Hastings ; que Guillaume y connut la victoire et que Harold y trouva la mort des braves ; que le champ où la bataille se déroula s’appelle maintenant Battle.

Sur les lieux-mêmes de Battle, les Normands érigèrent une abbaye bénédictine, dans l’église de laquelle a été gravé dans la pierre le nom des 200 héros dont Robert Comte d’Eu et Robert de Saint Leger.
Les vicissitudes du temps auxquelles aucun monument n’échappe ont fait disparaître ce monastère.

Mais, point n’est besoin d’avoir son nom dans la pierre. Les Compagnons du Duc Guillaume ont fait souche dans le royaume anglais et ont donné naissance aux familles les plus illustres de la Grande-Bretagne.
Dans sa chronique, Robert de Glocester écrivait : "Les gens de Normandie habitent encore parmi nous et y demeureront à jamais. Des Normands descendent les hauts personnages de ce pays et les hommes de basse condition sont fils des Saxons".

Ainsi les 2 Robert, l’un Seigneur de la haute forêt d’Eu et vallée de Bresle, l’autre Comte d’Eu et de la basse vallée firent racine dans le Sussex, où l’on trouve encore de nos jours un charmant village appelé Robertsbridge.

 

le château d'Eu - © http://www.normandy-tourism.org

 

Dans l’arrière pays côtier, côté normand, on trouve également trace de la noble famille des "de Saint Leger". De nombreux bourgs portent le nom et je suis heureux de saluer à cette manifestation la présence de maires de ces communes : 

Leur venue parmi nous donne à cette fête un caractère impromptu de véracité et d’universalité.
La charmante Aurélie, dauphine de notre Miss Comté d’Eu, présente aujourd’hui, est également native de Saint Léger aux Bois.

C’est toutefois en Grande-Bretagne que les "de Saint Leger" ont établi leur renommée. Ils ont donné naissance à des ministres, à des chevaliers dans l’ordre de la Jarretière, à des vice-rois d’Irlande. Ils se sont par ailleurs éparpillés dans le monde britannique et je me réjouis de saluer aujourd’hui la diaspora des "de Saint Leger", venus d’Angleterre, d’Irlande, du Canada, des Etats-Unis, d’Afrique du Sud et d’Argentine mais aussi, Dieu merci ... de France. Il en est encore !
Que tous soient les bienvenus sur notre terre normande d’où sont partis leurs glorieux ancêtres.

Voyez-vous, il y a quelques 30 années, je connaissais le nom de Saint Leger pour deux raisons autres qu’historiques :

D’une part, la fameuse course hippique aussi célèbre en Angleterre que le Derby d’Epsom et le Prix d’Amérique : la Saint Leger. C’est Anthony de Saint Leger, vice-roi d’Irlande, qui a créé ce fameux prix en 1766.

D’autre part, il existe en Ecosse un whisky aussi translucide que le J.B. qui s’appelle le Saint Leger. Administrateur, il y a 30 ans, d’une société de distribution de boissons, j’avais, à l’époque, diffusé ce délicieux breuvage dans les cercles eudois qui ont donc appris à l’époque à consommer le Saint Leger avec modération.
Maintenant, les années sont passées. Je propose aux Eudois de l’eau de Saint Léger. Nul n’est constant...

 

Statue - © http://www.normandy-tourism.org

 

La venue de l’illustre famille des "de Saint Leger" est un temps fort pour la Ville d’Eu, ville royale toujours à la recherche d’événements nobles et d’histoire. La présence de Madame, Comtesse de Paris, que je salue et que je remercie tout particulièrement, confère à cette cérémonie une garantie absolue d’authenticité et de noblesse.
Eu, ville noble, est la terre d’accueil, de rassemblement, et de retrouvailles d’une noble famille : les "de Saint Leger".

Je remercie Dominique de Saint Leger de son initiative aventureuse et j’espère que toute la famille trouvera ici un peu de chaleur réelle, un peu de ses racines.
Puisse la Ville d’Eu être définitivement associée dans l’Histoire au nom des "de Saint Leger". C’était un pari, un challenge difficile. Je sais qu’il est réussi. La Ville d’Eu s’associe à la fête. La messe, en l’église Notre Dame et Saint Laurent d’Eu, fut un grand moment de ferveur et de communion.

L’inauguration du passage "Robert de Saint Leger" constitue un clin d’oeil que la municipalité d’Eu ne pouvait manquer d’échanger avec la famille. Je remercie le Conseil Municipal d’avoir approuvé, à la quasi unanimité, la proposition que je lui ai faite de baptiser ce passage et d’immortaliser dans la pierre, le nom du compagnon de Guillaume le Conquérant.

On le sait, un membre de la famille au 12e siècle, Thomas de Saint Leger, est entré en tant que chanoine à l’Abbaye Notre Dame d’Eu. C’est ainsi qu’il accompagna les derniers instants sur cette terre d’un saint homme : Lawrence O’Toole, Archevêque de Dublin, saint Patron de notre ville.

Guillaume le Conquérant, St Laurent O’Toole, la jonction entre ces 115 années de notre histoire locale, est maintenant faite. Et c’est la famille de Saint Leger qui réalise ce passage historique. Il était donc justifié que le nom d’un passage lui soit dédié.

Vous fêtez le Millénaire de votre famille. Il y a 4 ans, nous fêtions le Millénaire de la création du Comte d’Eu par le petit-fils du Duc Rollon, grand-père de Guillaume le Conquérant.

Vous le constatez, notre destin est lié. Vous trouverez à votre disposition, des livres, bandes dessinées, affiches retraçant le Millénaire du Comté d’Eu et ses liens avec l’Irlande et Saint Laurent. Je suis persuadé que ces documents intéresseront votre famille qui leur réservera un bon accueil.

"Haut et bon" : telle est la devise de la famille "de Saint Leger".
Je suis convaincu que chacun d’entre vous, ici, est digne de cette maxime.

Dominique de Saint Leger, c’est au travers de votre personne, que j’ai l’honneur de remettre à votre famille, la médaille d’honneur de la Ville d’Eu et divers cadeaux souvenirs que vous vous partagerez.

Merci, Mesdames et Messieurs les membres de la famille des "de Saint Léger". Cette fête est la vôtre.
Nous sommes les témoins de vos retrouvailles. Grâce à vous, la Ville d’Eu se penche sur son passé, vieux de 834 ans.
Je vous remercie.

 

  Retour vers Famille de Saint-Leger

Retour vers St Léger aux Bois (76)

Retour vers St Léger sur Bresle (80)

Pour tout savoir sur la famille "de Saint-Léger"

 

 

http://www.stleger.info